Cliquer ici pour revenir la page daccueil

A Saint-Antoine, la passerelle tout juste posée : déjà des problèmes…

Nous l’attendions depuis 7 ans… Elle est arrivée le 24 Mars…

La passerelle qui enjambe la RN 21 au niveau du village de Saint-Antoine, vient d’être installée. Elle permet aux piétons et aux cyclistes de traverser en toute sécurité la voie rapide entre Saint-Antoine et le Castella…

Et déjà quelques problèmes…

(Journal Le SUD-OUEST du 30 Mars 2017)

Saint-Antoine-de-Ficalba (47) : un bateau reste coincé et bloque la route

Saint-Antoine-de-Ficalba (47) : un bateau reste coincé et bloque la route
La cabine du bateau était trop haute pour passer en-dessous de la passerelle. PHOTO DR

Jeudi après-midi, ce convoi exceptionnel n’a pu passer sous la toute nouvelle passerelle, située sur la RN 21. La cabine du bateau était trop haute et bloquait le passage, créant ainsi un joli embouteillage.

Un sacré embouteillage et un drôle de spectacle pour les automobilistes. Jeudi après-midi, sur la Route Nationale 21, un convoi exceptionnel transportant un bateau n’a pu passer sous la toute nouvelle passerelle, installée depuis quelques jours, au-dessus de la route pour relier Saint-Antoine de Ficalba à Castella.

Pas encore repérée sur les GPS

Ce bateau a causé un drôle de bouchon. « Pourtant, cette passerelle est évidemment d’une hauteur suffisante pour permettre à ce type de convois de passer sans problème, s’étonne le maire de Saint-Antoine, Bernard Ajon. Peut-être est-ce au fait que cette passerelle étant tout juste installée, elle n’est pas encore répertoriée sur les GPS qui indiquent les ouvrages d’art et leurs hauteurs présentes, sur leur feuille de route. »

Devant l’impossibilité de continuer sa route vers Agen, le conducteur a donc dû faire demi-tour au prix d’une belle manœuvre pour emprunter la RD 821 et ainsi trouver un chemin, sans embûche cette fois-ci…

Dans la Dépêche du 31 Mars 2015 :

Ça coince pour les camions sous la nouvelle passerelle de la RN 21

Cet après-midi, un convoi a du rebrousser chemin: la cabine du bateau était trop haute./ Photo lecteur DDM.
Cet après-midi, un convoi a du rebrousser chemin: la cabine du bateau était trop haute./ Photo lecteur DDM.

En place depuis une semaine, la passerelle « piétons-vélos » qui enjambe la RN 21 à hauteur de Saint-Antoine-de-Ficalba, fait déjà parler d’elle. En milieu d’après-midi, un convoi exceptionnel transportant un bateau, n’a pas pu passer sous le pont. En dépit des précautions prises et de l’allure faible, la cabine de l’embarcation touchait la passerelle, interdisant tout passage.

Si le coût, à 700 000 euros, fait tousser depuis quelques jours, là où ça coince vraiment, au sens littéral du terme, c’est donc sur la route, et plus exactement sous la passerelle. Depuis hier, les usagers et lecteurs du journal rivalisent de prises de vues pour témoigner des ralentissements et autres bouchons qui ne manquent pas de se produire lorsque d’aventure un convoi exceptionnel emprunte l’itinéraire.  

« On ne choisit pas les itinéraires qu’on emprunte », explique-t-on du côté des transports Capelle, dont les gros camions rouges transportent régulièrement des bateaux sur la RN 21. « Nous déposons des demandes de transports auprès des Directions départementales des transports et de la mer (DDTM), avec notre point de départ, notre point d’arrivée, notre chargement, sa nature, sa taille et son poids », indiquait en début d’après-midi un responsable de l’agence de La Boissière (Hérault), en charge des chargements type bateaux.« Ensuite ce sont les DDTM qui nous donnent l’itinéraire à suivre, avec les particularités et difficultés rencontrées. Si on passe au pas à l’endroit que vous indiquez, c’est parce qu’il doit y avoir peu de marge entre le chargement et l’ouvrage. On ne prend pas de risque. Jusqu’ici, nous n’avons pas eu de remontées de nos chauffeurs concernant cette nouvelle passerelle. C’est que ça doit être problématique mais pas insurmontable. » Le coup de fil a eu lieu « avant » l’incident.

Le même responsable indique par ailleurs que lorsqu’elles construisent des ouvrages d’art surplombant de chaussées, les collectivités ne sont obligées à aucune norme ou hauteur minimale : « En revanche, celles qui ont l’habitude de voir transiter des gros gabarits prévoient des hauteurs plus importantes. On est obligé de s’adapter, nos convois varient entre 4 mètres et 6 mètres de haut environ. »

Contactés ce matin, les services de l’État ne nous pas encore répondu. On ne sait donc toujours pas la hauteur sous tablier, ni si l’allure « penchée » de la passerelle qui la rend plus proche de la route d’un côté que de l’autre est un fait exprès ou le résultat d’une contrainte du terrain. Ni s’il n’y avait moyen, ou pas, de surélever le tout. À suivre.

Programme de la Quinzaine Occitane 2017 :

PROGRAMME du 1er au 8 Avril

DU SAMEDI 1er AU DIMANCHE 16 AVRIL
MARMANDE – « Ostau marmandés » 35 rue Labat – de 15 h à 18 h
Tout public / Gratuit

EXPOSITION : dessins humoristiques de Perry Taylor
Perry Taylor (Oxford 1958) est dessinateur humoristique. Avec la plume et l’encre de Chine, cet artiste « anglo-gascon », met en scène, avec humour et tendresse, la vie quotidienne dans nos campagnes, nos traditions, le patrimoine local, … Ses créations rigolotes et malicieuses sont pleines de détails, il croque avec bonheur ce qui fait l’originalité de la vie dans la région.
Vernissage de l’exposition le vendredi 31 mars à 18 h.

SAMEDI 1er AVRIL
Tout public / Stage de chants ou stage de danses adultes : 3 EUR

Repas / Concert / bal : adultes 18 EUR ; Bal : adultes 5 EUR
Réservations : 05 53 48 25 27 ou 07 82 52 83 47

ANIVERSARIS : 40 ans de l’ACPA et des ATP !

TONNEINS ET MARMANDE
10 h : MARCHÉS MUSICAUX

Venètz far lo mercat en musica ! avec les groupes « Violons de garona » et « Lo bagassèir de garona ».

MARMANDE – « Ostau marmandés » 35 rue Labat
14 h 30 – 17 h 30 : STAGE DE CHANTS

Chants à danser (rondes et bourrées) avec Guilhèm Boucher. Répertoire dynamique, bonne humeur et humour garantis…

FAUILLET – Salle des fêtes
14 h 30 – 17 h 30 : STAGE DE DANSES GASCONNES

Les congos « ronds », danses landaises à 4, pour compléter son répertoire de danseurs de bal gascon, avec Dany Madier-Dauba et Dany Detaemmacker.
19 h : REPAS
21 h : BAL
Dus grops per vos far dançar !
Compàs – Alain Cadeillan et Sébastien Cogan, deux musiciens lot-etgaronnais, s’associent pour proposer une musique qui leur ressemble : de l’émotion, de la cadence, du plaisir, un zeste de virtuosité, une bonne
dose d’humour… Un répertoire gascon revisité et … quelques emprunts… 

Clica dròna – « Fai petar lo bordon !! » – La « Clica Dròna » (Adrien Villeneuve, Dany Detammaecker et Bastien Fontanille) balance et fait sonner le bourdon. Voici un groupe à la pointe de l’archaïsme, ancré dans l’expérimentation, qui mêle boha, vielle, tountoun, voix, effets, bourdons, Gascogne et Quercy pour fabriquer un son brut et dense.

SAMEDI 1er AVRIL
PENNE D’AGENAIS (départ + animation Place Aliénor Aquitaine) – 14 h 30
Tout public / Balade adultes : 2 EUR

Réservations : 05 53 41 32 43
BALADE en Pays de Serres
Maria Garrouste, raconteuse de pays, nous parlera avec passion et émotion du Pays de Serres (crêtes étroites et allongées entre deux vallées, dessinant un relief doux) : les paysages alentours, la polyculture, l’agrotourisme, l’histoire, …
Pèire Boissière évoquera les variétés successives de prunes à pruneaux et l’évolution du paysage planté en pruniers.
ATELIERS pour les enfants
Venez découvrir des jeux traditionnels occitans (palets), apprendre des comptines occitanes, … ! 

Pour les enfants des participants à la balade ou tout enfant souhaitant participer.
GOÛTER pour grands et petits ! ayant participé à la balade ou aux ateliers.

JEUDI 6 AVRIL
MARMANDE – « Ostau marmandés » 35 rue Labat – 21 h
Tout public / adultes : 3 EUR – Réservations : 07 82 52 83 47

GALÉJADES-SKETCHS dans le monde de la « béchigue »
Un solo de comédien d’une exceptionnelle qualité, en français et en occitan. Claude Alranq sait transporter son public, notamment dans l’émoi d’un gamin qui rêve de victoires ovales et de la coiffeuse. Il n’est pas question ici des « champions du hit parade » mais de tous ces bénévoles
qui, du banc d’école à la troisième mi-temps, du bistrot-club aux vestiaires, du loto à l’équipe des vieux crampons, … transmettent le virus du rugby de
génération en génération !

VENDREDI 7 AVRIL
SAINT-ETIENNE-DE-FOUGÈRES – Salle des fêtes – 21 h
Tout public / adultes : 3 EUR – Réservations : 05 53 41 32 43

GALÉJADES-SKETCHS dans le monde de la « béchigue »
Un solo de comédien d’une exceptionnelle qualité, en français et en occitan. 

Claude Alranq sait transporter son public, notamment dans l’émoi d’un gamin qui rêve de victoires ovales et de la coiffeuse.

Il n’est pas question ici des « champions du hit parade » mais de tous ces bénévoles
qui, du banc d’école à la troisième mi-temps, du bistrot-club aux vestiaires, du loto à l’équipe des vieux crampons, … transmettent le virus du rugby de
génération en génération !

VENDREDI 7 AVRIL
AGEN – Le Florida – 21 h
Tout public / adultes : 12 EUR – étudiants & sans-emploi : 10 EUR

SPECTACLE : « Transhumances pour Sonnailles »
Joan-Luc Madier (chant) – Erik Baron (compositeur électronique) – Jean-Marie Nadaud (percussionniste/sonnailleur).
Spectacle musical très visuel, avec sculptures fer, masques, création lumière et mapping.
Ce nouveau spectacle de Transhumances pour sonnailles électronique et chant occitan, constitue le second volet d’une pastorale revisitée, où les mémoires de la transhumance et des bergers contées par les voix occitanes et les « truques », côtoient des sonorités urbaines et plus
actuelles.
suivi du BAL « Duo Bibonne-Raibaud »
Symbiose Cornemuse et violon de Gascogne.
Ce duo de jeunes musiciens présente un travail approfondi aux sources des Musiques Traditionnelles des Landes de Gascogne, à partir
d’enregistrements collectés en Gironde, dans les Landes et le Gers, au cours des années 70 à 90. Un travail de répertoire, au service de la danse.

SAMEDI 8 AVRIL
MARMANDE/BEAUPUY – Départ La Magdelaine (Marmande) – 14 h 30
Tout public / adultes : 2 EUR – Réservations : 05 53 41 32 43

BALADE-PAYSAGE autour de Beaupuy
Cette balade pédestre (7 km) commentée par le CEDP 47 vous fera découvrir les coteaux viticoles du Marmandais, la formation géologique
et les composantes de la Vallée de la Garonne, les pratiques culturales, pour arriver au village de Beaupuy et évoquer son histoire et son lien avec
la cave viticole. 

Pèire Boissière complétera avec des données sur les cépages d’hier et aujourd’hui.

A l’issue de la balade nous vous invitons à une dégustation à la cave de Beaupuy.

SAMEDI 8 AVRIL
AGEN – La Tannerie – 20 h 30
Tout public / adultes : 10 EUR – étudiants & sans-emploi : 6 EUR

CONCERT : « En Gaouach Trio »
Tchatche d’Òc, accordéon, pandeiro, percussion.
Musique populaire fédératrice, allègre et interactive. Un univers fantasque et festif évoquant l’ambiance des bals traditionnels Lou Dàvi au chant et pandeiro, Alice Behague à l’accordéon, Onel Miranda Ramos, percussions.

Connaissance de la Culture Locale : découverte de la Musique et des chants traditionnels du Haut-Agenais…

Dans le cadre de ses actions pour le développement économique et culturel de la communauté Antonine, l’Association VIVRE SAINT-ANTOINE, et le FICAL’ROCK, organisent, le Vendredi soir 12 Mai 2017, une Soirée Cabaret sur le thème de la connaissance de la Culture Locale : Découverte de la Musique et des Chants traditionnels du Haut-Agenais. 

L’organisation de la soirée est confiée à Stéphanie Lairy qui nous recevra dans son tout nouveau « Bistro », à Saint-Antoine de Ficalba.

Pèire Boissière avec son Shruti-Box

L’animateur de la soirée n’est autre que Pèire Boissière, Musicien, Conteur et Chanteur, qui a déjà animé, le 22 Septembre 2016, la Conférence-Débat sur les Noms de lieux de la Commune. Il viendra, cette fois, avec des instruments très particuliers, pour nous faire découvrir des mélodies originales et uniques en leur genre : Shruti-box, Tampoura, Tambourin à cordes, Tambour à friction, Os de Pot au Feu, Spring-dum, Mirliton, Mâchoire d’âne, Claquoir en cardère, Gigueur, Bol à pièces… Tous ces instruments sont présentés à la fin du récital.

De nombreux chants à capella ou accompagnés de ses instruments originaux pour un répertoire éclectique :

Chant A Capella

– Chants grandioses issus de la tradition du Haut-Agenais et recueillis lors d’enquêtes au magnétophone, vers 1977-1983 : de moisson, de labour, à danser (bourrées, branles du Haut-Agenais).

Tambourin à cordes

– Deux ou trois pièces issues des pays ibériques, en espagnol, judéo-espagnol, catalan…

 Quelques poètes d’Oc mis en musique : Paul Froment (Penne-d’Agenais, fin 19ème), Godolin (Toulouse début 16ème),  Jean Boudou (20ème). Et une ou deux surprises…

Batarel – Claquoir à Cardère

Le style vocal de l’ensemble est à classer parmi ceux des  « Musiques du Monde », notamment par la présence de gammes qui peuvent s’écarter  de celles des musiques classiques ou de variété, et par le caractère de la présence vocale.

Mâchoire d’Âne

Les chants en d’autres langues que le français font l’objet d’une présentation en français permettant à l’auditeur non occitanophone de comprendre l’essentiel des paroles.

Tampoura

Enfin, des jeux traditionnels de veillée désopilants  seront proposés aux jeunes et aux adultes ayant gardé une certaine  souplesse… 

Une date à retenir : Vendredi soir 12 Mai 2017, au Fical’Rock…

Gérard Formaggio

Pour écouter une partie du programme de la soirée : cliquer sur le lien ci-dessous :

[dailymotion]http://www.dailymotion.com/video/xwyyqz_le-chant-et-la-pierre-lo-cantar-e-la-peira_creation[/dailymotion]

 

Cartes Postales du Sri-Lanka…

Nos amis, Sylvain et Olivia Blanche, sont au Sri-Lanka (Ceylan), sac à dos, comme d’habitude ; ils nous adressent quelque photos de leur périple…

Un aperçu du petit train…

Le Fort de Galle…

Et, comme toujours, hors pistes touristiques, une idée des activités économique : ici les serres de production…

Les plantations de Thé…

Et la côte Sud…

Bon Voyage, amis ; rapportez-nous de belles images et de bons souvenirs…

Une salle de classes au milieu d’une importante plantation « Lipton »…

Des plantations de thé à perte de vue….

Et des palais seigneuriaux…

Sri Lanka : 4° producteur Mondial de Thé…

Les Baroudeurs…

Qui prennent l’autobus « Macron »…

Pour traverser le pays…

Du côté de Sigiriya, au Centre Archéologique…

Même par temps d’orage….

Du côté de l’Adams’peak, lieu de pélerinage Sri-Lankais…

5300 marches pour atteindre le sommet à 2350 m où se trouve un temple dressé en l’honneur d’une déesse de la Religion Bouddiste.

Cette montagne est pourtant l’une des plus polluées au monde…

Dans ce cadre féerique : des hectares de terres recouvertes de détritus…

Une pollution difficile à combattre…