Le Gîte Rural de Gazelle, à Saint-Antoine de Ficalba, à l’honneur…

Le plus beau gîte de France est dans le Lot-et-Garonne

Avant, en 2013 (voir le médaillon) et aujourd'hui. Un architecte, Dominique Dumas, a été associé à la réhabilitation de ce lieu unique. /Photos DR.
Avant, en 2013 (voir le médaillon) et aujourd’hui. Un architecte, Dominique Dumas, a été associé à la réhabilitation de ce lieu unique. /Photos DR.

La Grange de Gazelle et les efforts de ses propriétaires ont été récompensés lors de l’assemblée générale de Gîtes de France à Laval (Mayenne). Distinction nationale pour le Lot-et-Garonne et Saint-Antoine de Ficalba.

Le nombre d’épis est cinq, c’est le maximum possible dans le classement Gîtes de France. Mais La grange de Gazelle a encore franchi une étape à Laval, lors de l’assemblée générale nationale du label. Excusez du peu, Anne Pourcharesse la propriétaire est revenue de la Mayenne avec le prix du plus beau gîte de France 2017.

C’est le fruit de plus de vingt ans d’efforts pour réhabiliter ce site de Gazelle à Saint-Antoine de Ficalba. «Il y a vingt ans, on avait fait la première moitié», sourit Anne Pourcharesse. «Il s’agissait pour nous de sauver ce patrimoine et il fallait faire l’autre moitié.»

Bonne Image pour tous

Le plus beau gîte du label national est donc à Saint-Antoine de Ficalba sur la route de Villeneuve à la sortie d’Agen. «Je suis assez fière pour la commune, pour le département, dont l’une des atouts reste le tourisme» détaille cette infirmière libérale qui conserve son activité professionnelle encore aujourd’hui.

Les doutes ont parfois été présents quand la direction de Gîtes de France a aligné les montants d’investissement nécessaires pour transformer une grange certes bourrée de ce charme ancien, en un gîte cinq épis. «Les porteurs de projet sont des gens endurants, passionnés et impliqués» confirme Brigitte Bersauter, la directrice du réseau en Lot-et-Garonne. «Ils s’engagent dans un très gros investissement pas seulement financier, mais également émotionnel et personnel.»

«Maison de famille»

Anne Pourcharesse le dit avec d’autres mots, son engagement dans un projet que Gites de France qualifie de «hors normes.» Ce projet «n’est pas fait pour recevoir des gens comme ça, simplement. J’avais à l’idée de créer une maison de famille, comme celles que l’on aime rejoindre pour retrouver les gens qui nous sont chers.» Elle ajoute d’ailleurs qu’elle ne «cherche pas la surexposition» même si ce prix national est reçu au lieu-dit Gazelle comme un honneur. «C’est une valorisation de l’énergie que l’on a mise dans ce projet de réhabilitation.»

Des soutiens

Anne Pourcharesse ne veut pas s’attarder sur le montant des travaux au point final de ces aménagements haut de gamme. Ils sont à cinq zéros. L’investissement a reçu le soutien du conseil régional Nouvelle Aquitaine et du conseil départemental de Lot-et-Garonne. La réponse fuse quand Anne Pourcharesse est interrogée sur l’épineuse équation du financement et des soutiens possibles ou pas. «Cette exigence, on l’avait déjà par l’amour que l’on porte à ces pierres, à ce patrimoine.» Sous-entendu, rien ne pouvait empêcher la gazelle de courir.


Plan national

Au-delà de la récompense nationale unique, le prix reçu par La Grange de Gazelle à Laval courant mai doit bénéficier au Lot-et-Garonne. Un plan de communication national doit être mis sur pied pour ce gîte 5 épis, ce dont devrait bénéficier le tourisme départemental dans les prochains mois.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.