Le Molière D’Oc de Marceau Esquieu, à Laroque-Timbaut, le Mardi 16 Août 2016…

Une soirée à retenir : Mardi 16 Août 2016 à 21 h 15, à Laroque-Timbaut, pour participer, dans la salles des fêtes,  au

MOLIÈRE D’OC

par LA RAMPE TIO  ( troupe professionnelle de Montpellier ),  d’après Monsieur de Pourceaugnac de Molière, dans une adaptation de

Marceau ESQUIEU

patacada-2

L’Histoire

C’est une adaptation occitane de la pièce de Molière. Dans l’écriture initiale Monsieur de Pourceaugnac,

gentilhomme limousin vient à Paris pour épouser Julie la fille d’un gentilhomme parisien.

Celui-ci a préféré un riche provincial au jeune Erast dont sa fille est amoureuse.

Julie et Eraste, aidés par la servante vont mettre en place un stratagème

pour dévaloriser le provincial et lui faire peur au point de le convaincre de fuir.

Pour Molière cette situation est prétexte à créer des scènes dramatiques et comiques

pour dénoncer la suffisance des médecins, la rouerie des avocats

mais aussi la lourdeur pataude des provinciaux, et l’intelligente vivacité des gens de la capitale.

C’est une pièce écrite pour faire rire la cour et qui exploite les caricatures et archétypes provinciaux.

L’adaptation occitane inverse la situation.

Nous sommes dans une ville méridionale d’Occitanie et Monsieur de Pourceaugny, riche gentilhomme parisien,

débarque pour épouser Julie. Cette inversion des géographies pose un bilinguisme occitan français porté par les personnages.

Il met en valeur la défiance et la cruauté vis à vis de l’étranger, même si les rires et moqueries sont au service de l’amour.

Elle renforce la naîveté candide de Monsieur de Pourceaugnac que Molière tournait en ridicule.

Composé à la « va vite » cette pièce est faussement didactique

et ouvre une dimension plus complexe de la définition des personnages.

Le rire demeure, il est même essentiel.

Mais s’ajoute à ce cabaret (comédie-ballet commandée par Louis XIV) une dimension sociale et humaine qui interpelle notre société d’aujourd’hui.

ecole 2013 005

Marceau Esquieu

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.