Tribune libre de Sylvain Blanche : Semaine du Développement Durable…

Dev Dur

Les principes et la nécessité du Développement Durable.

En cette semaine de développement durable, il serait bien de rappeler le sens de ce terme (souvent mal interprété), avec ce logo très clair qui montre bien que les actions menées doivent impérativement impliquer à part égales : le Social, l’Économie et l’Environnement.

Pour que nous puissions mieux vivre ensemble, tout en respectant cette terre si mal en point, nos élus ont le devoir d’inclure en permanence ces 3 pôles dans tout projet collectif, et non sur une semaine dans l’année.

Par exemple, dans notre département, il aurait été judicieux d’harmoniser la méthode de tri de nos déchets dans toutes les communautés, avec les mêmes règles (ce qui est loin d’être le cas actuellement) et de mieux expliquer aux citoyens l’intérêt du tri et de la revalorisation de nos déchets :

– intérêt économique par le fait de récupérer de la matière et d’éviter de payer un centre d’enfouissement ou incinérateur ;

– intérêt social par le fait que des centres de tris et de recyclage créent de l’emploi ; et, pour finir, – intérêt environnemental, par le fait d’éviter de piller encore plus le sol en recyclant la matière première.

Ce montage de projet doit passer par de l’échange entre communautés, par de la communication avec les citoyens avec des outils comme le numérique (mails, blog à jour) et par un lexique du tri.

Autre exemple :La gestion de l’eau sur Villeneuve sur Lot, par Véolia, depuis plus de 60 ans, avec un contrat jamais révisé depuis, donc caduc, pourrait facilement être reprise par une régie dans l’intérêt collectif, et précisément centré autour du développement durable, alors pourquoi nos élus traînent des pieds pour concrétiser ce projet ?

Toutes ces actions liées aux collectivités, doivent être réfléchies et menées en sortant de l’intérêt politique de partis ou des lobbies, dans l’intérêt d’être en harmonie avec le milieu naturel.

Elles doivent passer par de la concertation avec les citoyens et le milieu associatif, surtout avec ceux qui ont prouvé leur compétence dans le domaine traité.

Nos représentants de partis actuels, sont à bout de souffle, et sont tellement liés au monde financier, qu’ils n’osent basculer complètement sur le développement durable qui ouvrirait la porte à plus d’équité et à davantage d’actions durables ; pourtant un pays comme le Portugal vient de prouver que l’énergie renouvelable est possible, car ils viennent de passer 3 jours sans utiliser d’énergie fossile et nucléaire.

La planète est en danger. Faudra- il une plus grande catastrophe que Fukushima pour que les acteurs politiques prennent de vraies décisions sans penser aux gains, mais à l’homme, en proposant des alternatives équitables, en liaison permanente avec la préservation de notre environnement naturel.

Repas de village 06-06-14 030

Sylvain Blanche

Président de CADRE DE VIE

Association du Grand Villeneuvois pour la Défense du Cadre de Vie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.